LIS...A - frammenti in gran parte dispersi

(LIS…A – fragments en grande partie dispersés)

(LIS…A – fragments en grande partie dispersés)
La fragmentation : observer l’image fixe du temps dilaté d’une chute, comme s’il s’agissait d’une fissure à l’intérieur de laquelle nous nous insérons, et que nous auscultons à la loupe, pour obtenir ainsi des fragments, sur lesquels nous nous arrêtons ou ne faisons que passer.
La compagnie KONTRA MOENIA est heureuse de vous présenter la seconde phase de travail du projet « LIS…A – frammenti in gran parte dispersi ».
Les Ateliers Mommen sont devenus pour une dizaine de jours notre lieu de recherche théâtrale. Dirigés par Arianna Di Stefano, nous expérimentons une méthode de composition qui explore le thème de la chute, tout en reflétant, du texte à l’espace de jeu, la pluralité et la multiculturalité de notre groupe d’artistes chercheurs.LIS…A est un projet qui utilise un langage fortement influencé par la thématique contemporaine de la mondialisation. Ce n’est donc pas un hasard si les performers et acteur.ice.s Livio, Lisa, Aliénor, Daniela, Francesca et Aldo « speak tutte queste lingue parce que they’re human ! »
LIS…A accueille les différentes identités qui l’habitent, sans demander la permission.Se fier à l’instinct, se souvenir de la pureté créative d’un enfant, faire tomber les systèmes et les signifiants rationnels, cela ouvre la voie à d’autres perspectives auxquelles nous choisissons consciemment de donner la parole.Dans chacun de nos gestes créatifs, quelque chose tombe, se perd dans la fragmentation, et fait ainsi partie d’un kaléidoscope de chutes possibles.

Aussi, aujourd’hui, nous disons : parfois, tomber (se laisser tomber ? laisser tomber ? se jeter ? sauter ? …) ça fait du bien.

Mais ne sautez pas sans parachute…

Désolé pas encore d'évènements