U bent hier

Salon Mommen I Agenda
Ou et Ou #3
18/10/2020
| FR |

Ou et ou #3
Soirée de littératures poreuses

Avec
Simon Allonneau
Carmela Chergui
Jean-Philippe Convert
Zaïneb Hamdi

18.10.2020
19h30 → 23h
ateliers mommen
37 rue de la charité, bruxelles
4 €

NB : jauge limitée à 50 personnes / cash only / bar, nourriture japonaise et musique / merci de respecter les mesures covid en cours / hauts les coeurs

’Ou et ou’ propose des soirées autour des littératures poreuses - mots et/ou images, mots et/ou sons, mots et/ou corps.
Dans l’espace autogéré d’une cité d’artistes née en 1875.
Avec, avant et après, table d'hôte japonaise, bar et musique.
http://ateliersmommen.collectifs.net/fr/salon/agenda
(Programmation : Carole Louis + Jérôme Poloczek)

| Simon Allonneau

Simon Alloneau est un poète et un pro de la course.
Les mots lui sortent des poumons.
Dans le passé il a réalisé de nombreuses vidéos poèmes avec Laura Vasquez. Il vient de Lille.
Il va lire des textes qui parlent de choses qui se passent à l’envers.
Il va parler des personnes qui vivent dans l’autre sens.

‘Nous courons sans souci dans le précipice après que nous avons mis quelque chose devant nous pour nous empêcher de le voir.’
— Blaise Pascal


| Carmela Chergui → editions-tusitala.org

Comme beaucoup, Carmela Chergui est plusieurs. Elle a par exemple diffusé les déjà mythiques éditions L’association. Puis fondé les sages et déraisonnables éditions Tusitala, qui traduisent l’Islande comme un territoire apache, les états-Unis comme une île de volcans froids, et la France comme un Moyen-âge du futur. Le tout avec une précision graphique faisant rougir le papier crème.

Mais comme une surprise, Carmela mettra ici en abîme le lieu même de la soirée : les Ateliers Mommen. Elle a en effet déniché un auteur ayant habité dans ce lieu singulier, il y a 25 ans :

‘Si on devait écrire une histoire imaginaire de l’édition, elle serait ponctuée d’anecdotes délicieuses où on verrait des chercheurs au nez creux dénicher des romans incroyables en flânant aux puces, en fouillant les poubelles, en écoutant un fou. J’ai voulu croire à un destin similaire pour avoir une légende à raconter, et au hasard de mes lectures, j’ai jeté mon dévolu sur un inconnu qui avait disparu en laissant derrière lui une bande dessinée improbable intitulée ‘Étrange Apocalypse’. L’homme s’appelait Étienne Mériaux. Il n’a laissé aucun roman, mais bien assez de mystère pour nous donner envie d’en écrire un.’

‘Laisse-toi distraire. Mets-toi pour ainsi dire en congé. Ne néglige la voix d’aucun arbre, d’aucune eau. Entre où tu as envie et accorde-toi le soleil. Oublie ta famille, donne des forces aux inconnus, penche-toi sur les détails, pars où il n’y a personne, fous-toi du drame du destin, dédaigne le malheur, apaise le conflit de ton rire. Mets-toi dans tes couleurs, sois dans ton droit, et que le bruit des feuilles devienne doux. Passe par les villages, je te suis.’
— Peter Handke


| Jean-Philippe Convert → elementsdelangage.eu

Dans ses performances-conférences, Jean-Philippe Convert dessine des parallèles entre des champs a priori éloignés : par analogie, il recolle les morceaux d’un puzzle inédit ; images à l’appui, il traverse l’Histoire sans s’interdire de s’égarer en chemin.
Auteur et plasticien, il a notamment publié ‘Le Livre des employés’ aux éditions éléments de langage, et contribué à la première monographie consacrée à Sophie Podolski.

‘Je m’approchais d’elle et elle comme un animal compris mais elle avait toujours mon sexe d’homme et avait donc l’apparence d’un jeune homme très félin elle fit glisser le sexe dans la main et voulut me le donner je la vis alors en femme et eus peur de la détruire je ne savais que faire de ce texte sexe et l’assis sur moi j’aurai voulu manger ses cheveux et l’aimai avec mes mains par mes doigts elle était à nouveau le monstre de tout ce que j’aimais je fis glisser le sexe dans sons dos et elle le mis dans ma bouche et m’embrassa.’
— Sophie Podolski


| Zaïneb Hamdi → www.instagram.com/mllecho

Au sein de 3 studio, Zaïneb taille des livres comme on relie des vêtements à la main. Poète, elle est auteure de ‘Fils d’Arabe’ aux éditions Tétras Lyre. L’attendu des mots et des identités est déjoué ; comme un moteur dans une fleur, l’incongruité vient se mêler au lyrisme : ‘Où vas-tu naître à nouveau ? Dans une fleur à peine éclose ? Dans un moteur prenant l’eau ?’

‘Et ma chanson a besoin de respirer : La poésie n’est pas poésie
Ni la prose, prose. J’ai rêvé que tu étais la dernière parole dite
À moi par Dieu lorsque je vous vis en rêve et qu’advint le Verbe...’
— Mahmoud Darwich


| EN |

Ou et ou #3
Evening of porous literatures

With
Simon Allonneau
Carmela Chergui
Jean-Philippe Convert
Zaïneb Hamdi

18.10.2020
19:30 → 23h
ateliers mommen
37 rue de la charité, brussels
4 €

'Ou et ou' is an evening around 'porous literatures' - words and/or images, words and/or sounds, words and/or bodies.
In the self-managed space of a city of artists raised in 1875. Before and after : bar and music.
(Curator: Carole Louis + Jérôme Poloczek)

| Carmela Chergui → editions-tusitala.org

| Jean-Philippe Convert → elementsdelangage.eu

| Zaïneb Hamdi → www.instagram.com/mllecho


| SOUTIEN | Fédération Wallonie-Bruxelles + RCA Saint-Josse + Cocof
9 artistes au Salon Mommen
12/03/2020 tot 22/03/2020
9 artistes au Salon Mommen
Une exposition au cœur de Saint Josse-ten-Noode.

Connus depuis plus d’un siècle les ateliers Mommen représentent la vie culturelle et artistique de Saint-Josse et sont un joyau de l’architecture industrielle de la fin du 18ème siècle.

On ne présente plus les nombreux artistes belges qui y ont séjournés ou qui s’y sont rencontrés.

Proches des grandes académies belges nombreux sont les professeurs et les élèves qui y ont occupé des ateliers.

Au premier étage un lieu polyvalent était parfaitement situé pour exposer un groupe d’amis artistes d’expressions très différentes. Des amis de longue date pour la majorité issus de l’Académie de Bruxelles, dont les chemins ont pris des directions très différentes.

Une confrontation donc de styles différents répondant bien à l’éclectisme de notre époque mais aussi à celle du lieu.

Ce voyage exceptionnel entre un réalisme des plus purs et un monde abstrait construit en passant par une abstraction plus lyrique, voire du conceptuel ne peut ravir que les plus exigeants amateurs d’art !

 

                                                                                             Frank Vantournhout

                                                                                                         Janvier 2020

 

Exposants : Nad. Chenoy, Frank Vantournhout, Marcel Vanden Borre, Joe d’Acquisto, Aldo Mascio, André Vulgus, Aime Vé, Roberto Mascio, Georges Labbé.
Ma première expo dessins - Frank Kalisz
24/02/2020 tot 28/02/2020
Ma première expo dessins - Frank Kalisz

Du lundi 24 au vendredi 28 février, de 11 à 18h, aux Ateliers Mommen, j'expose mes dessins pour la première fois.

Tous les jours vers 13h il y aura de quoi se mettre à table... à prix libre.

En une formule tout aussi boutefeu que conforme, je dessine pour plaire à l'oeil, surprendre, émoustiller et enflammer une discussion pour commencer... si on veut vient bien, on parlera ensuite de l'air insurrectionnel du temps !



Frank Kalisz

Nuit du Solstice
21/12/2019
WHY QU'ON EST PAS TOUTES ET TOUS DES BÊTES ?
Dresscode:  Quelque chose d'ANIMAL

20:00 OUVERTURE DES PORTES - BAR

21:00 PERFORMANCE LAZARA ROSELL ALBEAR est une artiste belgo-cubaine née à La Havane et vivant en Belgique depuis 26 ans. Elle se consacre à la recherche et à la réalisation de projets transdisciplinaires. Traversant styles et médias, elle crée des performances, concerts, chorégraphies, films et installations qui explorent l’expérience de la présence et des sens, en interactivité avec les spectateurs – mêlant les techniques traditionnelles aux possibilités qu’offre l’outil numérique et la 3D.

23:00 WHY THE EYE ?
Quatuor masqué formé à Bruxelles sous l’impulsion des Zoft fin 2013 autour d’instruments créés par DjP. Il est l’unique représentant de la techno paléo-futuriste, un genre à part, directement importé de la nuit des temps. Entre transe tribale, krautrock, folklore chamanique, électro et effluves psychédéliques.

00:00 - 2H: DJ electro dance floor ! avec DJ TABI
"Je suis Marcel Proust" - Nathalie Vanderlinden
19/12/2019 tot 20/12/2019
"Je suis Marcel Proust"
(lecture ininterrompue de "Du côté de chez Swann")
Nathalie Vanderlinden

• Ateliers Mommen, 37 rue de la Charité, 1210 Bruxelles
• Début : 19.12.2019 (11h) → Fin : 20.12.2019 (± 7h)
• Entrée libre, bar ouvert

Proust fait peur, son oeuvre est monstrueuse. Proust m’a fait peur presque toute ma vie.
“Du côté de chez Swann” est mon compagnon depuis six mois. Il est  devenu mon ami, mon refuge, le miroir de mon inconscient si bien que parfois je crois que c’est moi qui parle, ou qui écris quand je le lis.
L’oeuvre de Marcel Proust résulte d’une disposition phénoménale de son esprit à faire passer le monde par lui-même pour le voir et le donner à voir aux autres. Je désire endosser la lecture du premier livre de "A la recherche du temps perdu", à voix haute, (presque) sans interruption, avec quelques curieux, je l'espère, comme témoins. Je désire devenir un réceptacle vivant, physique, pour la transmission de l'oeuvre, pour qu’elle me transforme et pour qu’au bout du compte, peut-être je devienne à mon tour écrivain. 
La lecture du livre prend 19 heures.
Durant ces longues heures, je ne m'arrêterai pas de vivre ma vie. Boire du thé, manger, uriner, déféquer seront mes principales occupations. Durant ces longues heures, je ne m'arrêterai pas de ressentir l'échec, la difficulté, la joie, le renoncement ; je passerai aussi par toutes sortes d'états physiques comme l’ennui, la fatigue, l’entrain, l'épuisement.
Je pense que Proust aurait bien aimé cette idée.
La date du 19 décembre 2019 est une date symbolique : 100 ans plus tôt, il recevait le Prix Goncourt pour "A l’ombre des jeunes filles en fleurs".

Je voudrais que cette performance commence l'après-midi et se termine le lendemain matin.
Je désirerais une table, une chaise, un coussin, un micro et être en live streaming, fenêtre vivante sur le monde, qui partout ne dort pas.
 
Nathalie Vanderlinden
Coline Rosoux - "Femme-étagère"
08/12/2019 tot 09/12/2019
"Femme-étagère"
Coline Rosoux

• Exposition solo
• Ateliers Mommen, 37 rue de la Charité, 1210 Bruxelles
• Samedi 7.12.2019 (vernissage : 18-22h) → Dimanche 8.12.2019 (14-18h)
• Entrée libre, bar ouvert

Coline Rosoux (FR, 1984) fabrique un wunderkamer démesuré, un cabinet de curiosité dans lequel une mi-femme se prend par les cheveux, un nuage flotte immobile, des bagues possèdent une main sans bras, une déesse fait sortir des liliputiens de la terre crue, des masque ne font presque pas peur. C'est une femme-étagère comme Louise Bourgeois fut une femme-maison (et sculpta, pour s'échapper d'un foyer qui l'enfermerait). C'est de la couleur et de la céramique. C'est une histoire presque pas effrayante, presque pas en colère. C'est gigantesque et minuscule. Ce sont des paysages, des humains, des animaux. Parfois même, ce sont des paysages animaux humains. Pour deux fois quatre heures, ils transformeront leurs boîtes en étagères.

http://colinerosoux.net
Ou et Ou #2
23/10/2019
| FR |

Ou et ou #2
Soirée de littératures poreuses

Avec
Margaux Frasca + Léa Ricorday
Carole Louis + Erik Heestermans
Jérôme Poloczek
Rachel Sassi
L’allume-Feu

23.10.2019
19h30 → 24h
ateliers mommen
37 rue de la charité, bruxelles
4 €
+ bar, musique et nourriture japonaise (Miku & Sachiyo)

’Ou et ou’ propose des soirées autour des littératures poreuses - mots et/ou images, mots et/ou sons, mots et/ou corps.
Dans l’espace autogéré d’une cité d’artistes née en 1875.
Avec, avant et après, table d'hôte japonaise, bar et musique.
http://ateliersmommen.collectifs.net

| Margaux Frasca + Léa Ricorday

Des jours, Margaux Frasca a été fascinée par les déchets, peut-être le recyclage, peut-être le devenir. Un jour, elle a signé un contrat de balayeuse de rue pour, aussi, écrire avec son bras. Elle nous présentera donc de la littérature cuisinée, c’est-à-dire des déchets, du recyclage et du devenir, fabriqués avec les bras de Léa Ricorday.

"Des cadavres éclairent votre cuisine ! Nous soulevons nos trottoirs comme nos langues poussiéreuses. Un bâtonnet, deux, puis trois, quatre, cinq, six… Avec tous ces bâtonnets de sucette on pourrait faire des stores." (extrait de "Journal de Rue")

| Carole Louis + Erik Heestermans
→ carole-louis.net

Il y a quelque chose de l’Armée Noire chez Carole Louis. Mais d’une Armée Noire dans une paille de plastique colorée, puisqu’elle fabrique aussi des objets à regarder, par exemple des restes de repas de céramique déséquilibrée. Et lorsqu’elle chante, elle se multiplie en Carole et les Louis. Ici, son écriture alternera voix et chant, en duo avec Erik Heestermans.

"La pensée avant d'être œuvre est trajet. N'aie pas honte de devoir passer par des lieux fâcheux, indignes, apparemment pas faits pour toi. Celui qui pour garder sa "noblesse" les évitera, son savoir aura toujours l'air d'être resté à mi-distance." (Henri Michaux)

| Jérôme Poloczek
→ popovchka.net

Programmant cette soirée, comme un engagement à mêler écriture, corps et voix, Jérôme osera presque chanter une presque chanson nommée « Tout bouge » qui durera, peut-être, trois minutes trente-trois.

"Un sourcil, une maison. Tout bouge, tout bouge."

| Rachel Sassi

Figure pas tout à fait mutique ni tout à fait dada, Rachel Sassi joue autant qu’elle écrit. Parfois même, elle chante en compagnie du dessinateur Ibn Al Rabbin qui, puisque tout est simple, est aussi musicien. Ici, elle lira des extraits de deux recueils futurs et proches, dans le passé, de ces mots d’Unica Zürn :

"La présence immobile de cet homme lui dispense deux leçons qu'elle n'oubliera jamais :
Distance.
Passivité."

| L’Allume-Feu
→ revue-allumefeu.com

C’est l’évidence de l’objet qui nous a attiré vers la revue L’Allume-Feu : 2 couleurs risographiées, pas de reliure et par conséquent, l’accessibilité au prix de 3 cafés. Il est trop tôt pour deviner si elle deviendra un animal à poils tendres ou à dents acérées, mais on peut déjà l'observer. Elle s’affichera sur les murs de la soirée et Edouard, accompagné peut-être de sauvageons, peut-être de civilisés, viendra la présenter.


| EN |

Ou et ou #1
Evening of porous literatures

With
Margaux Frasca + Léa Ricorday
Carole Louis + Erik Heestermans
Jérôme Poloczek
Rachel Sassi
L’allume-Feu

23/10/2019
19:30 → 24h
ateliers mommen
37 rue de la charité, brussels
4 €
+ bar, music and japanese food

'Ou et ou' is an evening around 'porous literatures' - words and/or images, words and/or sounds, words and/or bodies.
In the self-managed space of a city of artists raised in 1875. Before and after : bar and music.
Ciné Club documentaire / projection film En chemin d'Antoine Brynaert
05/10/2019 tot 13/10/2019
En chemin, un documentaire d'Antoine Brynaert - En présence du réalisateur
La Flibustière présente Au Ciné Club des Ateliers Mommen  

Samedi 5 octobre 2019 - ouverture des portes à 19H30

En chemin, un documentaire d'Antoine Brynaert - En présence du réalisateur

2018/ Belgique/ 42'

Réalisateur : Antoine Brynaert 
Directeur de production – Monteur : Sébastien Verbustel / Chef Opérateur : Michaël Cornelis / Assistant : Pierrot Kagabe / Compositeur: Mathieu Mirol

En chemin retrace l'histoire d'Hervé. Enfant-soldat durant le génocide des Tutsi de 1994, il est aujourd'hui devenu pasteur.

Hervé est rwandais, mais il est né au Burundi. Lors des tensions précédant avril 1994, trouvant cette situation injuste, il s’est engagé dans le FPR pour libérer son pays. Il n’avait pas 15 ans.

Après la projection du film, la Djette Rokia Bamba nous tiendra éveillé.es avec son Electro-Afro-Hiphop.

En chemin c'est aussi une exposition de photos, retraçant le tournage du film. 

(Ouverture de l'exposition du 7 au 13 octobre 2019 de 11h à 17h au Salon Mommen)
 

Pagina's