U bent hier

Cité Mommen I Residenten I Jean-Louis Struyf
A une époque où la surinformation contribue à l’uniformisation du monde et des cultures, il faut une approche particulière où images et sons laissent place à libre réflexion et au questionnement du réel reproduit. Par la poésie et l’esthétique, on se trouve sur les frontières de l’illusion et du réel. Par l’observation et l’analyse, on s’aperçoit des enjeux politique et éthique. Pour chaque situation il y a une façon et celle-ci reste aléatoire. Le tout est comme un grand jeu, l’expérience la plus directe. Éloge de la singularité et de l’immédiateté.