Vous êtes ici

Salon Mommen | Résidence
Alex Whyte
25/07/2012 à 05/08/2012
En vue de son actuel travail sur une série de portraits de femmes, Aleks Whyte est en résidence au Salon Mommen pour peindre de grands formats à l'huile. Nécessitant de grands espaces pour peindre ses toiles et avoir le recul nécessaire à la réalisation de ses oeuvres figuratives, le Salon des Ateliers Mommen l'accueille donc pour deux semaines cet été… mais le temps n'existant plus de la même sorte lorsque l'on peint à l'huile, le résultat en sera d'autant plus une surprise.
La compagnie Scraboutcha
16/07/2012 à 21/07/2012
Nous tournons actuellement avec un spectacle de marionnettes tout public à partir de 7 ans intitulé: " Gluburr ou la quête du chaos ". A la source de ce spectacle, il y a une rencontre. Une rencontre entre deux personnes : l’une plasticienne, l’autre comédienne. Une rencontre enrichissante entre deux univers, entre deux formations, où la marionnette trouve sa place en tant qu’objet médiateur.L’envie de créer à deux est née dès que nous nous sommes connues. Nous avons très vite décidé d’écrire ensemble une histoire et d’utiliser la marionnette pour la raconter.Les sources d’inspirations ont été multiples : de l’univers de Calder en passant par les contes mésopotamiens, du marché aux puces à l’œuvre de Jacques Laccarrière.Le plaisir de travailler ensemble se manifesta très vite. Mêlant écriture de dialogues, composition de mélodies et construction de marionnettes, l’envie de continuer l'aventure fut évidente. Nous avons ainsi exploré la marionnette sous toutes ses formes et écrit une histoire pour accueillir nos trouvailles. Au bout de deux ans de construction, c'est en octobre 2010 que nous sommes sorties de l'ombre... Nous avons ainsi joué le spectacle une trentaine de fois dans des lieux atypiques et très diversifiés et au fur et à mesure des rencontres, notre volonté quant à la démarche de la compagnie s’est précisée: - aller à la rencontre de gens de tout bord, de tous les styles. - jouer devant des publics larges pour qui le théâtre est plutôt étranger (enfants comme adultes). - jouer dans des lieux qui n’accueillent pas spécialement du théâtre. - établir un contact autre que financier avec l’association/et ou personnes qui nous accueillent. - composer avec les moyens du bord, se débrouiller de manière générale. - ne pas rentrer tête baissée dans les circuits de production de théâtre officiels (même si on ne s’y ferme pas, ce n’est pas une priorité). - ne pas être limité par l’argent. Après cette première épopée, une nouvelle aventure nous tenta: un deuxième spectacle se monte maintenant depuis l’été 2011 sur base de la naissance d’un ogre au atelier ... suspens. Basant de notre dynamique de travail sur la première expérience de collaboration, ce spectacle se monte plus que jamais sous le joug de l’esprit Scraboutcha. Et entre temps en plein printemps 2012, en deux trois quatre mouvements, un petit spectacle de rue naquit, mêlant le clown, la marionnette de rue et musique folk, notre envie était de créer une plus grande collaboration et d’aller vers la rue, la troupe alors s’agrandit: musicien(ne), manipulatrice, clown au programme pour un spectacle tout frais tout neuf:Les entremelleuses! http://ciescraboutcha.over-blog.org/
Performance de Butō
15/07/2012
Performances de Butō Suite à une résidence de plusieurs artistes au Salon Mommen à partir de 18h Solo de Biyo Kikuchi (Jp) « Sonorité de la vie … f-o-r-m-e pour demain » (...) entrer en résonnance avec de nombreuses formes de vie, dans ce monde-ci et l’autre. Biyo Kikuchi utilise différentes formes d'expression et de méthodes corporelles comme le théâtre Noh, le yoga et le qi-gong... qu'elle explore dans divers espaces et contextes expérimentaux. Improvisation performance de Mathieu Lilin (Fr) Mathieu Lilin détourne des pratiques de butō pour improviser au saxophone. Il expérimente le rapport tactile au son, comme une déambulation dans le corps. Il utilise le silence, un espace imaginaire, et laisse le corps agir... ------------ Et d'autres interventions à préciser. ------------
« Full HD »
14/06/2012 à 17/06/2012
« Full HD » exposition : sculptures/ sérigraphies /installation vidéo de Isabelle Rouquette 19:00 ouverture - vernissage 20:30 : projection 3 films - Laleraj d'Agra : Serie en 6 parties : © Isabelle Rouquette 2008-2012 - Sans titre (pour l'instant) director by Kiran Shasi - House of lost glory duration : 62mn director by Waribam Dorendra & Bhaskar Jyoti Das Présentation de Isabelle Rouquette en collaboration avec : Chayanika Kaushik Dr Mallika Kandalli Diti Baruah Kiran Shasi Enrew Moumita Anjali Françoise Lacroix Gille Lacombe Laleraj d’Agra Les enfants de l’école du village de Mawlynnong, Méghalaya , Inde Heures d'ouvertures de l'expo : ve 15/06 > di 17/06 Disons à ce stade de la discussion, à ceux, blasés, revenus de tout ou/et rendus nul part, que oui, il n'est pas nécessaire d'éprouver le lointain, pour nous emporter vers l'inconnu, pour réaliser un trajet dans l'œuvre. Je veux bien dire que l'espace quotidien suffit à cette élaboration, nid de l'imaginaire. Décider une rencontre avec l'étranger, le lointain, l'autre, pose la question de la globalisation ? Le Sphinx de l'œuvre pourrait même être de commettre des erreurs de catégories: lointain/lointain, aventure/aventure, etc. ou pire. Pourtant la jungle nous réduisant à peu intensifie le rapport en cela qu'il nous inquiète à nouveau. Aussi et j’y tiens, se mettre dans une situation de travail, générer son activité, en Inde par exemple, c’est ce qui persiste de l’atelier. Dans le même temps, tenant compte de l’autre, sans le définir par avance, sans lui faire jouer un rôle prédestiner, à moins de l’y impliquer, en ayant son accord, en respectant ses furies, embusquer pour capturer le chant d’un oiseau, en restant en alerte, une éponge inquiète, là est le bouleversement. Alors, pris par des amplitudes, des variations, des émotions, des invraisemblances, miroirs inattendus, alors du chaos surgissait les possibilités d’existence de l’œuvre. Ensuite vient l’épreuve du public, bienvenue à tou-s-tes à cette rencontre.
Résidence Nicolas Van Kerckhove
03/04/2012 à 15/04/2012
Présentation le dimanche 15 avril à partir de 17 heures. Nicolas Van Kerckhove est peintre, il travaille aux ateliers mommen depuis 2004. Il occupera le Salon Mommen du 3 au 15 avril. Cette résidence lui permettra de retravailler des toiles de très grand format qui tournent autour du thème de la communauté et dans lesquelles il tente de mélanger poésie,aspiration et description sociologique d'un certain milieu, d'une certaine génération. Le résultat du travail effectué lors de la résidence vous sera présenté le dimanche 15 avril à partir de 17H00. Certaines choses seront achevées, d'autres pas, le but étant de vous faire partager une création en plein chantier www.nicolas.domainepublic.net
Résidence Virginie Débauche
05/03/2012 à 10/03/2012
Les gestes et les mouvements que produisent nos corps dans la vie de tous les jours sont à eux seuls tout un langage. Allons plus loin! Que dégagent la répétition mécanique de certains gestes ? Que dégagent la répétition mécanique de certains gestes et mouvements? Que dégagent la répétition mécanique de certains gestes et mouvements, une fois qu'ils sont superposés à un texte précis? Un étrange pouvoir de résonance! De même que le texte, une fois couplé à certains gestes répétitifs, peut tout à coup résonner autrement et révéler un ou plusieurs sous-textes. Ce que reçoit alors le spectateur, ce ne sont ni les gestes ni le texte mais un mélange étonnant qui l'emmène dans les tréfonds de son imagination. Notre LABORATOIRE tente d'extraire les mélanges les plus parlants, les plus percutants du point de vue poétique et politique. Concept et mise en forme: Virginie Debauche Comédiens/danseurs/performeurs: Philippe Rasse, Julie Marichal, Roxane Lefebvre, Virginie Debauche, Simon Wauters et Pierre-Paul Constant Production: Alexandra Tambour

Pages

Catégories