Vous êtes ici

Murmures/Burning Body
21/11/2016 à 04/12/2016
Du 21/11 au 04/12
24/11 Vernissage, à partir de 18h30, avec Baby Fire (www.babyfire.net) en concert.
04/12 Dévernissage à partir de 18h30, DJ Chosta live (https://www.facebook.com/DjChosta).
 
Permanences : 22, 23, 24, 25, 26, 27, 29, 30 novembre et 01, 02, 03, 04 décembre, de midi à 18h00.
 
Murmures/Burning Body est une exposition à trois faces : les deux premières présentent les projets respectifs de Willy Cabourdin et de Séverine Bailleux tandis que la troisième met en commun leur travail : les photographies bichromes et granuleuses prennent alors la teinte bleue turquoise pour devenir Murmures.
 
Murmures de Willy Cabourdin
Un jeu sur un mur qui grandit sans cesse et des visages qui nous chuchotent des secrets, des rumeurs, des brides de phrases entendues au hasard. La fresque devait sagement se construire, un alignement géométrique de miniatures , enchaînées dans  l'ordre de leur création, de gauche à droite et de haut en bas. Ça, c'était le projet.
Mais Murmures est vivante. Ses cellules communiquent, échangent. L'œuvre croît, sans fin. On ne sait combien de petits formats la composent désormais. Certains ont déjà été prélevés, remplacés, bougés. Murmures s'étend, Murmures se divise, Murmures colonise d'autres murs. Murmures cicatrise… Les petits formats, 20 X 12 cm, tissent des liens secrets.
Willy agence la mosaïque, unit les images.
Plus d’infos : www.willycabourdin.com
 
Burning Body de Séverine Bailleux
Burning Body est l'histoire simple de la création d'un clip DIY et de la photographe derrière la caméra.
Ce projet est né de la collaboration entre la photographe Séverine Bailleux (qui se cache derrière le pseudonyme de Missev'shots) et Dominique Van Cappellen-Waldock (songwriter de Baby Fire).
"Le projet est né d'une coïncidence. J'étais juste là au bon moment. Je partais en tournée avec Enablers, dans le cadre de mon projet Off With The Band (www.offwiththeband.com). C'est dans cette optique que j'ai pris les premières photos de ce qui allait devenir Burning Body, alors que Dominique les filmait pour le futur clip du morceau Burning Body, Burning Bed, sur l'album "Gold".
Quand j'ai vu les portraits de Pete Simonelli et de Joe Goldring (respectivement, chanteur et guitariste d'Enablers), j'ai su que je tenais quelque chose. J'ai donc demandé à Dominique si je pouvais, pendant le tournage, prendre quelques clichés.
Ainsi, alors qu'elle était derrière la caméra, je tentais de capter l'essence de ce texte parlant de passion et de corps se consumant de désir. This body is burning, hide it under blankets…
Ces 26 portraits, réalisés en mode DIY : une lampe de chantier, un mur blanc et un Lumix RX100, en sont le résultat.  
Plu d’infos : http://www.burningbody.be