Vous êtes ici

Salon Mommen I Archives

Catégories

Zyklus
04/11/2016 à 06/11/2016
Tessy Bauer en collaboration sonore de DJP

Zyklus est une rencontre entre l’univers artistique de Tessy Bauer et le monde sonore expérimentale de DJP. Le travail plastique montré pendant cette courte exposition a pris son essor pendant une résidence aux Ateliers Mommen cet été, lieu de vie et lieu de création de Tessy Bauer. Cet événement hybride se définit comme un laboratoire et c’est en même temps l’occasion de partager ce travail en progrès avec le public. Dessin, sculpture, mouvement, objet et le son mythique des instruments faits maison de DJP, font s’entretisser, se soutenir réciproquement pour se définir à nouveau dans l’improvisation.

www.tessybauer.be
 
Eye Notes
22/10/2016 à 26/10/2016
Exposition
 par 
Anne-Laure Misme
Du 22 Octobre au 26 Octobre 2016
de 13h à 20h excepté le 22 octobre à partir de 18h

VERNISSAGE LE 22 Octobre à partir de 18h00 avec deux performances 
FINISSAGE LE 26 Octobre à partir de 17 heures avec une performance + un concert

Anne-Laure Misme présente son travail réalisé sous forme d’installations vidéo, de séries photographiques et de performances. Ces pièces sont un témoignage du corps (incluant le sien) et ses empreintes émotionnelles.  Pour la plupart, ces pièces sont réalisées en collaboration avec d’autres artistes, tel que Fatoumata Bagayoko, Natacha Campourcy, Celia Jankowski, Sandy Finlayson, Jennifer McColl, Aurélie Perret,  Andreas Rathgeb,  Fatou Traoré et la compagnie Gnagamix et Karin Vyncke.

La Résidence au Mommen à partir du 11 Octobre jusqu’au 17 Octobre permettra à Anne-Laure de finir l’écriture chorégraphique de son dernier solo « Lance bien la pierre, prends garde où tu mets les pieds » avec Karin Vyncke et Natacha Campourcy. 

A partir du 17 Octobre jusqu’au 22 Octobre, montage de l’exposition avec Andreas Rathgeb,  Natacha Campourcy et Aurelie Perret.   

L’exposition présentera : 3 installations multimédia:

«  In-betweness » (2011) (2016) (UK, BE)
L’espace  vide visible et non-visible est chargé d’une substance, de corps et d’un temps.
Vidéo et  installation par Anne-laure Misme. 
Univers Sonore par Sandy Finlayson.
En collaboration avec Jennifer McColl.
Réadaptée pour les Mommen avec Andreas Rathgeb.

« Lance bien la pierre, prends garde où tu mets les pieds »  (2016) (FR)
L’empreinte d’une performance.
Vidéos et installation par Anne-Laure Misme et Andreas Rathgeb.

« mouches » (2012) (BE)
« Comme symbole d’effronterie et d'impertinence, il faudrait prendre la mouche.
Tandis que tous les animaux, en effet, craignent l'homme au dessous de tout et le fuient déjà de loin, la mouche, elle, se pose sur le nez ». 
Schopenhaueur, Parerga, 1851.             
Vidéos par Anne-Laure Misme
Paysage sonore Celia Jankowski

L’exposition présentera 3 séries photographiques :

 Série photographique (2016) (BE)
« Au Pied du Mur Du temps »
Chorégraphe Fatou Traoré avec la compagnie de danse GNAGAMIX.
Photos par Anne-Laure Misme
 Impressions soutenues et faites par La Nouvelle Laurentine ( Haute-Marne, FR)

Série photographique (2016) (BE)
« Fatou t’as tout fait »
Solo chorégraphique par Fatoumata Bagayoko.
Prix de la meilleure chorégraphie, Festival Dense Bamako Danse, novembre 2015.
Photos par Anne-Laure Misme
Impressions soutenues et faites par La Nouvelle Laurentine ( Haute-Marne, FR)

Série de portraits (diaporama) (2015-2016) (BE, FR)
« langue, bouche, grimace »
Portraits loufoques des habitants et passants, récoltés avec leur consentement sur la place publique
d’abord à Bruxelles ensuite devant l’Intermaché de Chateauvillain (France).
Projet initié par Karin Vyncke et photos par Anne-Laure Misme 

VERNISSAGE LE 22 Octobre à partir de 18h00 avec deux performances :

20h00  : « Lance bien la pierre, prends garde où tu mets les pieds » (2016)(FR)
                                    De l’enfance à la destruction
                                    De la destruction à la renaissance
Chorégraphie et Performance par Anne-Laure Misme 
Vidéos par Anne-Laure Misme et Andreas Rathgeb.
Regards extérieurs par Natacha Campourcy et Karin Vyncke. 
Technique Natacha Campourcy et Andreas Rathgeb      

21h30 : « AMOUR GLOIRE ET BEAUTE  « des mots qui font rêvés » (2016)(FR)
Amour gloire et beauté est une performance musicale retraçant l’histoire de l’amour avec ses joies et ses défaites.
Des textes et des reprises qui vont du Cantique des Cantiques à Léo Ferré en passant par Graeme Allwright ou Dominique A.
Moment intime et fort où se joue un duel perpétuel entre l’espoir et le désespoir, celui de l’amour qui accompagne les femmes et les hommes d’aujourd’hui et ceux d’hier.
Ce module musical est constitué de trois personnes que la scène théâtrale a soudé en 2014, il est lors, de cette performance, emprunt de passion troublante où les émotions se font grandes. Des douleurs lancinantes et des émois poétiques foncent droit vers la rage de vivre ses désirs, tout en retenue sur scène.

Avec Alexis BARBIER batterie guitare
Julia MUGNIER BLANCHARD chant et textes Olivier TCHANG TCHONG guitare chant.

FINISSAGE LE 26 Octobre à partir de 17 heures avec une performance + un concert

17h00 : au jardin, « Sweet’n’potatoes » (2014) (BE)
Tenante d’un devoir,
Elle court sur le chemin qui lui a été tracé.
Elle en accepte les contraintes.
Elle le suit sans pensée férir.
Et...
Chorégraphie/performance par Anne-Laure Misme
Conception et mise en scène misme’n’campourcy
Direction Campourcy
Univers sonore Lenny Andrieux

20h00 : au salon, Concert Nico Hitsuhaki. 


Exposition realisé avec le soutien de l’ASBL des Mommen ainsi qu’avec le soutien du Château de Faverolles : Domaine de Création Artistique et de La Nouvelle Laurentine (Haute-Marne, FR)
Montage réalisé avec l’aide de Natacha Campourcy, Aurélie Perret et Andreas Rathgeb








 
Zyklus
04/10/2016 à 06/10/2016
Tessy Bauer en collaboration sonore de DJP

Zyklus est une rencontre entre l’univers artistique de Tessy Bauer et le monde sonore expérimentale de DJP. Le travail plastique montré pendant cette courte exposition a pris son essor pendant une résidence aux Ateliers Mommen cet été, lieu de vie et lieu de création de Tessy Bauer. Cet événement hybride se définit comme un laboratoire et c’est en même temps l’occasion de partager ce travail en progrès avec le public. Dessin, sculpture, mouvement, objet et le son mythique des instruments faits maison de DJP, font s’entretisser, se soutenir réciproquement pour se définir à nouveau dans l’improvisation.

www.tessybauer.be
Elle s'envole
30/09/2016 à 09/10/2016
Exposition des œuvres de Bizoux De Clercq + concert Piano de Géronimo de Halleux + Dj + ?
Vernissage 30 septembre à partir de 18h et  concert de Géronimo de Halleux au cours de la soirée

Heures d'ouvertures exposition
: (en cours)

Finissage 8 octobre à  partir 18h Dj Romeo + les biches

 Si Bizoux avait développé dernièrement son vocabulaire graphique explorant entre autres la linogravure et la sculpture, l’aquatinte restait sa technique préférée. Grâce aux grains de colophane ou de bitume qu’elle saupoudrait sur ses plaques de zinc, elle obtenait ses fabuleuses vibrations dans les gris et les noirs. Après, venait le dessin au vernis et à la pointe. Et enfin, la plongée dans l’acide. Révélant un univers habité de figures (surtout féminines) parfois « drôles » souvent mélancoliques. Mais, toujours traitées avec une immense tendresse. Et pourtant, la méthode est rude : les morsures sont parfois si profondes qu’elles transpercent le zinc. Les ateliers Mommen rendent hommage par cette exposition, à leur très chère voisine-amie-membre disparue en mars 2016.

http://bruxellesbienvenue.visitbrussels.be/ambassadeur.php?i...
http://www.gazettebxl.interrenet.be/spip.php?article69


 
Du Far-West aux Caraïbes
09/09/2016 à 18/09/2016
Exposition Bruno Petit: dessins, bois, céramiques.
Vernissage le 9 septembre à partir de 18h

Du 9 septembre au 18 septembre inclu
Heures d'ouvertures :
( en cours)

Sans aucun modèle devant moi et pourtant un paysage peuplé de figures apparaît dans le cadre me faisant penser à ce que l'on pourrait voir filtré à l'intérieur se sa propre tête. Les couleurs vives et chaudes y sont très présentes et pourtant, je ne rêve jamais en couleur. Travailler avec la nature pour lui redonner des forces et recevoir son énergie c'est ce que j'ai trouvé au Far-West mais sans doute plus pour très longtemps . Je devrai alors partir pour les Caraïbes d’où ma grand-mère fut chassée ? Si je peux continuer de travailler de concert avec la nature au propre et au figuré (dans un travail artistique), je crois que je tient peut être le bon bout. En tout cas c'est l'immersion dans cette nature qui m'a déjà sauvé pas mal de fois. Mon travail s'occupe de ce contact et des dangers qui l'entourent.
 

Pages